S’il y’a bien un sujet qui fait l’actualité sportive au Togo ces derniers jours, c’est le non payement des primes de qualification aux Éperviers locaux. Qualifiés en Octobre 2019 pour la première fois à la phase finale du championnat d’Afrique des nations (CHAN), les locaux togolais ne sont pas, jusqu’ici rentrés en possession de leurs primes de qualification.

08 mois après avoir arraché la qualification devant le Nigeria, la sélection nationale A’ attend toujours le payement de ses primes de qualification. Une attente qui devient insupportable et fatigante. Une situation que bien de joueurs ne comprennent pas.

Face à ce sujet qui fait l’actualité au pays, l’instance dirigeante du football togolais n’est pas restée insensible. En effet, le secrétaire général de la Fédération togolaise de football (FTF), Pierre Lamadokou s’est exprimé sur le sujet et a tenté de donner les raisons de ce retard. Il affirme :” Sur cette question, les gens ne veulent pas être sincères. Parlant de leurs primes de qualification et de participation, je peux vous assurer que ce fonds là est aujourd’hui disponible au trésor public”.

Et si les fonds sont déjà disponibles, alors pourquoi les Éperviers locaux n’ont pas encore leurs primes? Peuvent se demander beaucoup. Effectivement le SG de la FTF n’a pas oublié de préciser les raisons de cette situation.

Mais il y’a une difficulté. C’est la prime de qualification et de participation à la phase finale du CHAN. Ce fonds sera débloqué au staff technique pour gérer ceux qui ont participé aux éliminatoires et ceux qui vont participer à la phase finale comme à la fois prime de participation et de qualification. Des fois, les gens prenant part au tour de qualification, mais ne sont pas sélectionnés pour la phase finale. Au niveau du staff, ils savent faire leurs calculs pour intéresser tout le monde. On était même en phase de mettre l’argent à disposition quand cette pandémie est arrivée et que la phase finale (du CHAN 2020) était devenue improbable. Du coup, le sélectionneur n’a pas encore convoqué les joueurs devant prendre part à la phase finale. Si on libère ces sous aujourd’hui, ils seraient destinés à qui finalement? Sinon cet argent est disponible au trésor public, très sincèrement je vous le dis” a expliqué Pierre Lamadokou sur une chaîne de télévision privée à Lomé et repris par le site icilome.

Il revient maintenant au sélectionneur local Abalo Dosseh de dévoiler sa liste, une liste qui ne pourrait néanmoins pas être dévoilée dans cette circonstance de crise sanitaire où le monde entier est à l’arrêt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici