AFRIQUE FOOT DOSSIERS & ENQUÊTES

[Dossier]: Du terrain aux plateaux télé, l’histoire de ces anciens footballeurs africains devenus Consultants

Cette semaine Afrik Info Sport s’intéresse  aux anciens joueurs de football. Mais pas n’importe lesquels. Il s’agit de ceux qui sont devenus Consultants Sportifs.

Dans ce dossier, nous parlerons de certains  anciens footballeurs qui ont  réussi leur reconversion comme le recommande les spécialistes du management sportif.

Parmi eux, l’ex international Charles Dago, ancien attaquant du stade d’Abidjan, et de l’Africa Sport entre autres. L’ancien Éléphant Aimé Tchétché, ex défenseur central de l’Africa Sport,  Ismaël Capit Bakayoko, également ancien joueur du Stade d’Abidjan. L’ex international sénégalais Habib Beye ancien joueur de l’Olympique de Marseille et de l’Aston Villa entre autres,  l’ex Lion Indomptable Patrick “Magic” Mboma, ancien joueur du PSG, de la Berrichonne de Châteauroux ou encore du Club Japonais Gamba Osaka.

D’abord qui appelle-t-on Consultant Sportif ?

Dans le management des sports, le Consultant Sportif est un Conseiller spécialisé dans une discipline sportive qui met ses compétences au service d’une chaîne télé, d’une radio ou d’une société sportive.

En Afrique, ils ont envahi les plateaux de télévision à la faveur de la médiatisation du sport.

Quelle est aujourd’hui l’actualité de ces anciens joueurs sur lesquels porte ce dossier ?

Aimé Tchétché est  aujourd’hui Consultant Sportif et professeur d’Éducation Physique tout comme son ancien coéquipier Charles Dago. Sauf  que ce dernier n’a pas choisi d’enseigner.

Imaël Capit Bakayoko après sa carrière de footballeur et son parcours universitaire, a choisi d’exercer dans son pays le métier de  Consultant en Communication et en Management. Il est également formateur.

En Afrique, les anciens joueurs Aimé Tchétché, Capit Bakayoko, Charles Dago sont régulièrement sollicités sur les plateaux télé et sur  les antennes radios pour analyser les matches de football et donner leurs avis critiques.

Mais à propos, comment ont-ils été recrutés ?

Ces  trois anciens footballeurs ivoiriens qui font l’objet de ce dossier, ne sont pas recrutés dans les mêmes conditions.

Les intéressés eux-mêmes racontent au micro de la Télévision Ivoirienne leurs débuts :

Charles Dago

«L’idée est venue à partir des différents appels de nos amis qui sont Jean Soukrou, Benson  Pierre Aka et autres qui nous ont sollicité pourquoi pas apporter notre expertise en tant qu’ancien international, relater un peu notre vécu puis procéder aussi à certains conseils.»

Aimé Tchétché

Aimé Tchétché

«Après la Coupe d’Afrique au Gabon & en Guinée Équatoriale en 2012, nous sommes en Afrique du Sud et c’est comme ça que Daniel Kouebi me fait appel un jour. Il me dit, Aimé on a besoin de toi. Il m’a demandé si je peux exécrer le métier de Consultant auprès d’eux ? Voilà c’est comme ça que je me suis lancé à l’eau, sans aucune formation.»

Capit Bakayoko

«Tout est parti d’une interview que j’ai accordé à Radio Côte d’Ivoire en Mai 1983 après un match amical que nous étions allés jouer à Bamako au Mali. L’Équipe nationale de Côte d’Ivoire contre l’Équipe Nationale du Mali.

Au retour avec Jean Louis Touré, nous sommes allés directement au studio de la Radio pour une interview d’après matche. Et je crois que la qualité de mon intervention à intéresser les responsables de la Radio et donc assez rapidement quand ils ont besoin d’appeler des joueurs ou d’autres personnes en relation avec le football, ils ont commencé à m’inviter et depuis c’est parti. Aujourd’hui je travaille aussi bien qu’avec la télé qu’avec  la Radio. Et toujours avec le même plaisir.» 

Devenir Consultant faisait- il partit des options de reconversion quand ils étaient encore sur les terrains ?

Aimé Tchétché

« Moi je voulais exercer mon métier de professeur d’Éducation physique mais en même temps un centre de formation digne de ce nom. »

Capit Bakayoko

Capit Bakayoko

« Non je n’y pensais pas du tout parce que je voyais plutôt les activités même dans le monde du sport. Pas forcément des activités de communication. C’est beaucoup plus tard en tant qu’étudiant que j’ai développé ma vocation vers la communication.»

Charles Dago

Charles Dago

« Participer au développement du football en tant que dirigeant, mais là depuis lors en tant que Consultant je m’épanouis, je prends plaisir à apporter ce que je pensais apporter en tant que dirigeant à le faire en tant que Consultant.

Une fois recruté, ces anciens footballeurs ont-ils suivi une  formation spécifique avant d’arriver à l’antenne ?»

Capit Bakayoko

«On m’a sollicité, je suis venu avec mon background de footballeur et mes aptitudes professionnels. Et naturellement ma passion pour le sport en général et le football en particulier.

Charles Dago

«Dans un premier temps, je dirai non. L’expérience, le vécu, en tant qu’ancien footballeur, en tant qu’ancien sportif et après il fallait avoir une petite formation, ce qu’on appelle communément le média training pour savoir comment se comporter sur un plateau comment préparer les émissions. Ce sont ces petites choses que nous avions apprises.»

Aimé Tchétché

«On nous a montré comment tenir sur un plateau télé par exemple. On me montrait de ne pas parler pour ne rien dire. Quand tu as un thème à débattre il faut rester dans le vif du sujet ne pas se disperser en racontant autres choses. Ça n’intéresse personne. Voilà ils m’ont un peu aidé et je les en remercie aujourd’hui.»

Alors qu’en est-il des rémunérations ?

Charles Dago

« Je vis du peu que j’ai pu garder dans le grenier après le football. C’est pour ça le métier de consultant nous souhaitions qu’il puisse nous nourrir comme il se doit. »

Capit Bakayoko

« Nous ici à la RTI, nous faisons œuvre nationale. Nous savons que c’est une chaîne nationale, c’est une radio nationale, nous acceptons de servir sans exiger de rémunérations en retour. Donc la RTI fixe de façon souveraine les remboursements de frais relatifs à nos déplacements. »

Pour ces anciens footballeurs consultants, venir parler de football sur les plateaux télé est une autre façon de continuer à vivre leur passion pour le ballon rond.

Sur d’autres chaînes internationales comme Canal +, des joueurs africains font parler  leurs talents de Consultants.

Ils ont raccroché les crampons depuis des années maintenant mais ne se sont jamais éloignés des terrains.

Nous avons chois de parler de deux stars africaines:  Habib Beye (42 ans, Sénégalais), et de Patrick Mboma (48 ans, Cameroun).

Patrick Mboma (48 ans, Cameroun).

Patrick “Magic” Mboma après sa brillante carrière en Europe et en équipe nationale du Cameroun signe en octobre 2011 au club du FC Villepreux, commune où il réside, en 2e division de district dans les Yvelines.

Après cette  carrière, il devient agent sportif, et devient également au sein de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) médiateur pour l’équipe nationale.

Il occupe des fonctions de consultant pour différents médias français dont RMC.

Reconverti homme d’affaires, militant pour l’Afrique, il est Directeur Général Adjoint de HOPE FINANCE.

Habib Beye (42 ans, Sénégalais)

Il est devenu consultant sportif sur Canal+ en commentant les matchs du championnat anglais. Son premier match commenté est la rencontre opposant le Liverpool FC à Stoke City le . Il est également consultant dans l’émission The Specialists le mardi soir pour parler de la Premier League.

Il fait également quelques apparitions dans l’émission de L’Équipe du Soir sur la chaîne de la TNT L’Équipe 21 lors du Mondial 2014.

En 2015, il rejoint l’équipe de l’After Foot sur RMC aux côtés de Gilbert Brisbois et Daniel Riolo.

Il devient au début de la saison 2015-2016 consultant du Canal Football Club et participe régulièrement à Radio Foot International, l’émission d’Annie Gasnier sur RFI, avec Pierre Ducrocq, Joseph-Antoine Bell et Gilles Verdez.

Le , il commente avec Stéphane Guy la finale de la ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool sur C8, chaîne du groupe Canal+.

À partir de 2018, il participe également à l’émission Canal Sports Club diffusée le samedi sur Canal+

Related posts

CAN 2019: Premier match du Sénégal, Kreppin Diatta, la bonne surprise d’Aliou Cissé

Henri AKODO

La visite du footballeur brésilien Ronaldinho Gaúcho a laissé un goût amer à certains Abidjanais.

Afrik Info Sport

Mali |Le cas Adama Traoré: “Pour le moment il a répondu positivement à notre appel…je crois que d’ici le regroupement prochain le mois de mars, il sera parmi nous’’ révèle le sélectionneur des Aigles, Mohamed Magassouba

Afrik Info Sport

Leave a Comment

Traduire Afrik Info Sport