CYCLISME DOSSIERS & ENQUÊTES

[Exclusif]: Le Bénin annule son tour cycliste 2019 !

Image Afrik Info Sport/Shutterstock

Le Tour cycliste international du Bénin  n’aura pas lieu en 2019. C’est une annonce du président de la Fédération Béninoise de  cyclisme Romuald Hazoumè qui évoque des raisons économiques.

Cette décision d’annulation est une conséquence de  la loi de finances 2018-39, entrée en vigueur le 1er janvier pour la gestion 2019 qui a institué en ces articles 293-3, 293-14, 293-15, et 293,16, la taxe pour le développement du sport. Une taxe qui représente 1 pour 1000 du chiffre d’affaire de l’année précédente (hors taxes) à laquelle toutes les grandes entreprises sont désormais assujetties au  Bénin.

Sur l’origine de cette décision embarrassante, la fédération béninoise de cyclisme dans une déclaration signée par son président, annonce avoir perdu 60 millions de FCFA de son budget annuel à cause d’un avenant au contrat que son partenaire SOBEBRA l’avait invité à signer, suite à une requête du gouvernement béninois qui demande à l’entreprise en question de donner 1 pour 1000 de son chiffres d’affaires en plus de ce qui était déjà conclu.

“Le partenariat que nous avons avec la SOBEBRA est d’un peu plus de 3 pour 1000 de son chiffre d’affaires. Au lieu d’en tenir compte et de soustraire le 1 pour 1000 prévu par la loi, le gouvernement demande à la SOBEBRA de donner 1 pour 1000 de son chiffre d’affaires en plus, ce qui ferait 4 pour 1000. Conséquence: La Fédération que je préside a été invitée par la SOBEBRA à signer un avenant au contrat qui nous liait. Elle réduit sa participation de 1 pour 1000,  ce qui fait perdre à notre budget annuel 60 millions de FCFA”, a indiqué Romuald Hazoumè avant de poursuivre “Lorsque le partenariat a été signé, le Ministre des Sports M. Oswald Homeky avait dans son discours promis de s’inspirer de cette démarche unique au Bénin, qu’aucune autre entreprise n’a eu le courage de mettre en place. C’est ce qu’il a fait et c’est bien pour toutes les sociétés qui n’ont jamais joué aucun rôle pour soutenir le sport au Bénin. Maintenant elles sont obligées d’en soutenir certains. Nous sommes pénalisés alors que nous étions en train de construire pour développer le cyclisme au Bénin et redorer son blason à l’international.En 2019, il n’y aura pas de courses de détection. Le tour du Bénin n’aura pas lieu. La SOBEBRA maintient son sponsoring pour nous permettre de rayonner au niveau continental. Et je le remercie.”

Une situation qui attriste le président  Hazoumè et ses collaborateurs visiblement en colère qui craignent aujourd’hui de voir leurs efforts ainsi que ceux de leur partenaire SOBEBRA, de leurs coureurs et de tous les acteurs du cyclisme béninois soient réduits à néant.

En 2018, le cyclisme béninois à fait parler de lui…

Depuis un an déjà, le cyclisme béninois à fait parler de lui avec la création de 3 équipes nationales, masculine, féminine et junior, des résultats, des évènements sur le plan national qui ont offert une nouvelle dynamique à ce sport moribond au Bénin.

En effet, la fédération béninoise à pu s’engager sur cette dynamique grâce à un partenariat qu’elle a signé avec la Société Béninoise de Brasserie (SOBEBRA) le 1er janvier 2018.

Les termes de ce partenariat sont les suivants: 

Image Afrik Info Sport/Shutterstock

environs sur 3 ans, ce qui représente 130 millions et quelque par an. Dans ces 130 millions, elle reçoit 62 millions pour les voyages à l’étranger des trois équipes nationales, les championnats ou les tours, le matériel et l’équipement des coureurs. De son côté, la SOBEBRA gère le reste pour la logistique de toutes les courses organisées au Bénin. En plus des 400 millions, elle rajoute chaque année généreusement 65 millions spécifiquement pour le Tour du Bénin.

Quelques chiffres de 2018 en notre possession

1- Acquisition (Achats de maillots, Achats de vélos, compteurs et prolongateurs de guidons de guidons).

2- Courses statutaires de vélos ordinaires

La Fédération Béninoise de Cyclisme organise de façon statutaire 4 Courses Départementales de vélos Ordinaires (CDVO). L’idée est de détecter de nouveaux coureurs, qui pourront rejoindre l’équipe nationale. En 2018, 4 CDVO ont été organisées cette année, respectivement à Banikoara, Glazouè, à Djougou et à Lokossa.

En 2018, la Fédération Béninoise de Cyclisme a organisé le Tour du Bénin et le Championnat National. En ce qui concerne les compétitions internationales, elle a fait participer les coureurs béninois à Kigali au tour du Rwanda,  au tour du Togo, au Tour du Sénégal, Tour de l’Est, en Côte d’Ivoire, Tour de la RDC, le Grand prix de la KOZAH au Togo, le Tour de la Côte d’Ivoire, le Tour du Faso, le Roi de la Montagne au Ghana et Coupe d’Afrique des Nations à Asmara.

La Fédération Béninoise de Cyclisme selon les information en notre possession a organisé en 2018 des stages permanents des coureurs et des formations de commissaires de courses.

Avec ces résultats plus que satisfaisants pour les responsables du cyclisme béninois, dont les coureurs ont terminé l’année 2018 avec 71 jours de courses au niveau international, il est aisé de prédire que l’avenir du cyclisme béninois est compromis.

Related posts

[Cyclisme]: Le tour de l’Espoir s’ouvre le 04 février avec un contre-la-montre par équipes.

Afrik Info Sport

[SONDAGE]:Pensez-vous aussi que la superstition existe dans le football togolais ?

Afrik Info Sport

Tour du Togo 2019 : Sadou Diallo enlève la 2è étape

Aristide KUEVIDJIN

Leave a Comment

Traduire Afrik Info Sport