Une décision importante a été prise ce mardi 05 février par la  Confédération Africaine d’Athlétisme.

Elle invalide l’élection de la Région II qui s’est tenue à Lomé. Cette décision d’annulation ne concerne pas la présidence, la vice-présidence, et tous les autres postes pourvus au cours de la rencontre de Lomé.

Ce qui veut dire, que la présidence sera toujours assurée par le nigérian Ibrahim Shehu-Gusau.

Une décision d’annulation  qui intervient suite à la réunion de Lomé (Togo) qui a permis d’élire les membres du Comité Directeur de la Région II, que la Confédération Africaine d’Athlétisme ne reconnait pas.

Le  12 janvier dernier à Lomé au Togo,  le Béninois Viérin Degon,  le Gambien Doudou Joof et le Sénégalais Momar Mbaye, avaient été élus pour siéger au Comité Directeur cette Région II.

Selon la CAA, les participants ont fait entorse à la réglementation en vigueur. Elle annule l’élection des membres du Comité Directeur, car la réunion n’a pas tenu compte de la “promotion du genre” comme le stipule clairement les textes.

En effet selon les statuts rappelés par la Confédération Africaine d’Athlétisme dans son communiqué publié ce 05 Février, “le bureau doit  comprendre au moins une femme”. Ce qui n’a pas été le cas lors de la réunion de Lomé au cours de laquelle des hommes ont été élus.

“Nous vous remercions pour la tenue de l’Assemblée Générale à date échue. Toutefois, je voudrais vous informer que la CAA ne peut pas valider la liste des membres proposés pour le prochain conseil de la CAA à Abidjan car il n’y figure aucune femme.”, indique le communiqué de la CAA avant de poursuivre “Ce non – respect des Statuts de la constitution est une entorse grave aux Statuts de la CAA qui disposent en leur chapitre 8. Paragraphe 8.3 et alinéa 8.3.6 que « chaque Région élit au moins une femme parmi ses représentants au Conseil de la CAA ».

Pour rappel, la Confédération Africaine d’Athlétisme tient en Avril prochain à Abidjan, son Assemblée Générale Elective. A cette Assemblée, la zone II que préside le  nigérian Ibrahim Shehu-Gusau ne pourra présenter de candidat que si et seulement, elle corrige ce manquement lié à l’élection du Comité Directeur de la Zone dans lequel ne figure aucune femme comme le souhaite les status.

Par ailleurs, la zone II a jusqu’au 15 février 2019 pour se conformer au texte.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici