Une phase de jeu, lors d’un match de championnat de D1 au Togo

Gbikinti FC de Bassar, Foadan FC de Dapaong, clubs de première division togolaise et Kokoto de Lavié, Club de deuxième division, ont été sanctionnés  par la Fédération Togolaise de Football  (FTF) après les incidents survenus  lors des championnats nationaux.

La Fédération Togolaise de Football (FTF) a annoncé, ce vendredi, des sanctions contre Gbikinti FC de Bassar, Foadan de Dapaong et Kototo de Lavié  (Deuxième division), après des violences survenues le 10 Février 2019, marqué par des jets de projectiles, des menaces, des envahissements de terrain, des agressions sur les officiels et  des défaillances sécuritaires.

La Commission de discipline a infligé à Gbikinti FC  « deux ans d’interdiction de jouer à domicile pour le compte de la première division ou de la deuxième division assortis d’une amende de 1 000 000 de francs CFA », à Foadan FC de Dapaong « un an de suspension du stade municipal de Dapaong pour le compte du championnat national de première division et de deuxième division  avec une amende de 500 000 dirhams » et à Kotoko de Lavié  « six mois d’interdiction de jouer à domicile avec une  amende de 300 000 de francs CFA », selon un communique de la FTF.

Les supporters de  Gbikinti FC sont condamnés « à rembourser les dépenses médicales supplémentaires effectuées par les arbitres à Kara qui s’élèvent  notamment à  40 000 francs CFA pour M. SAIME Koffi et 35 000 francs pour M. ESSOZIMANA Tchaa », et à verser à « M. ESSOZIMANA Tchaa, la somme forfaitaire de 50 000 francs CFA pour couvrir la perte des équipements et matériels de travail à lui dérobés par les supporters».

Selon la même source, Il est mis à la charge de Foadan FC de Dapaong « les frais de déplacement du Commissaire au match (aller-retour Sokodé-Lomé) et de l’arbitre (Aller-retour Kara-Lomé) pour leur comparution devant la commission de discipline».

Laisser un commentaire