La Sud-africaine Caster Semenya la double championne olympique  du 800 m après avoir été sommée par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de réduire son taux de testostérone jugé trop élevé, s’est justifiée d’être bien une femme.

Dans un  communiqué publié par ses avocats, Mlle Semenya est incontestablement une femme. Elle est une héroïne et une source d’inspiration dans le monde entier.

“Elle demande à être respectée et traitée comme n’importe quel autre athlète. Son don génétique ne devrait pas faire l’objet de discrimination”, ont déclaré, jeudi, les avocats de la double championne olympique dans un communiqué.

Un recours de Caster Semenya contre l’IAAF doit être examiné la semaine prochaine par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne, en Suisse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here